sous le cerisier

Poésie sur le frigo

J’avais retrouvé il y a quelques temps un rouleau de scotch magnétique acheté il y a plus d’un an sans idée précise en tête, juste en me disant « tiens c’est super ce truc, il m’en faut absolument! ». Résultat, il est resté au fond d’un carton, tout d’abord par manque d’inspiration, puis victime d’un oubli pur et simple.

Oui je sais c’est injuste.

Puis, il n’y a pas si longtemps, en farfouillant au fond dudit carton, je suis retombé dessus: « Tiens c’est vrai que j’ai ça moi… ». Et ce n’est pas allé plus loin.

Et il y a quelques jours, je ne sais pourquoi, une petite installation rigolote, vue chez des amis il y a des années, a ressurgie. Et là, ça a fait tilt!

scotch magnétique + papier de couleur + plastifieuse = challenge poétique permanent sur le frigo!

La réalisation est plutôt facile, je me demande même si une explication est nécessaire, mais comme j’ai commencé…

Mon scotch faisant 18mm de largeur, j’ai tracé sur du papier de couleur des bandes de 18mm et 9mm tracé au fin crayon papier. Sur ces bandes, j’ai écrit des mots inspirants, en jouant sur 3 ou 4 calligraphies (j’allais écrire « polices de caractère »…). J’ai bien laissé mon esprit vagabonder, et quand j’en ai eu un petit paquet j’ai tout relu. J’ai essayé de déterminer si toutes les catégories de mot (verbe, nom, adverbe, adjectif…) étaient représentés de manière à peu près équivalente. J’ai ajouté quelques petits dessins, nos prénoms à tous les 4, et quelques signes de ponctuation.

La « réserve » de mots

 

J’ai ensuite plastifié mes feuilles, et découpé proprement au cutter mes bandes (celles de 18mm seules, celles de 9mm accrochées 2 à 2 pour conserver la largeur de 18mm). Ensuite, délicatement, j’ai déroulé mon scotch et posé mes bandes dessus, puis découpé mon scotch dans la largeur à la bonne taille pour les bandes de 9mm.

Cadavres exquis et mini-poèmes

Enfin, une fois toutes mes bandes collées, il ne reste plus qu’à découper les mots ou groupe de mots, et les placer sur le frigo.

Enjoy!



Laisser un commentaire