sous le cerisier

Limonade maison qui pétille!

Quand on dit limonade, on (je m’inclue dans ce « on ») pense à une boisson gazeuse bien sucrée, n’ayant généralement de citron qu’une légère trace d’arôme naturel, dans le meilleur des cas. « Limonade » recouvre d’ailleurs bien des boissons différentes, en fonction des pays. Si le nom vient bien de l’anglais « lemon », et que la base est à peu près toujours la même (eau, sucre, citron), la nature gazeuse ou non et l’ajout d’autres fruits mèneront à des boissons complètement différentes.

C’est ma mère qui, tout récemment, m’a appris que l’on pouvait réaliser une délicieuse limonade maison, « limonade » correspondant ici à une boisson… gazeuse! Cerise sur le gâteau, l’idée est de l’aromatiser avec ce qu’on veut! Comme souvent ici, je vous livre une recette de base, quelques idées de personalisation, et à chacun de faire sa potion!

Les ingrédients de base sont donc simples, on part sur une base de 1,5L de limonade (soit 2 bouteilles de 75cL), la difficulté étant d’avoir 2 bouteilles en verre à bouchons mécaniques, ainsi qu’une grande bouteille opaque, si possible à bouchon mécanique également, ou du moins avec une fermeture bien solide.

Les ingrédients:

  • 1,5L d’eau (du robinet pour moi, rien ne vous empêche de prendre de l’eau de source bien sûr!)
  • 50 à 100g de sucre, en fonction des goûts, je mets plutôt moins que plus pour ma part
  • un bon trait de jus de citron
  • des fruits, des herbes, des fleurs…. selon votre imagination!
Version pêche et menthe, en cours de fermentation!

La marche à suivre:

  • Mélanger dans votre grande bouteille tous les ingrédients, la refermer soigneusement.
  • Durant quelques jours, la remuer vigoureusement au minimum une fois par jour, plusieurs fois si vous y pensez.
  • Au bout de quelques jours, une semaine maximum, ouvrir délicatement la bouteille (ça pétille déjà un peu!), et filtrer le contenu au chinois, ou avec une passoire à mailles fines. Verser la boisson dans les bouteilles à bouchons mécaniques et bien refermer.
  • Attendre encore une quinzaine de jours, en stockant la bouteille dans un endroit à l’abri de la lumière et de la chaleur, pour que la gazéification se fasse. Plus besoin de secouer à ce stade, ça travaille tout seul!

Alors, certes, difficile d’improviser cette bouteille pour l’apéro du lendemain, vu qu’il faut bien trois semaines pour arriver à un résultat satisfaisant. Mais rien n’empêche d’en garder une sous le coude, les apéros en été, ça ne manque pas! Je ne pense pas que cela puisse se garder plusieurs mois, mais deux ou trois semaines probablement.

Version tilleul à droite, et framboise-fraise-basilic en train de finir de fermenter à gauche. Et devant? des bulles!

Traditionnellement, cette limonade se fait avec des fleurs de sureau noir. J’ai goûté, c’est très très bon, surtout si on remplace le sucre par du miel. J’ai pu goûter avec du tilleul aussi, c’est un peu moins fort en goût, un peu plus neutre. J’ai aussi en cours une brassée avec des framboises, des fraises, et des feuilles de basilic (une dizaine de chaque). J’aime énormément l’association fruits rouge-basilic, je vous en donnerai des nouvelles!



Laisser un commentaire